Bonjour de Sougueur -

VIOLENCES EN MILIEU SCOLAIRE

Actualités :

Le palier moyen plus exposé, selon les spécialistes Les violences en milieu scolaire ont pris une ampleur alarmante dans le palier moyen, ont annoncé hier les représentants du ministère de l’Education. Ces cas de violence inquiètent les spécialistes qui préconisent des études psychologiques et sociologiques en vue d’une prise en charge adéquate du phénomène. F.-Zohra B. - Alger (Le Soir) - Les experts des pays maghrébins se sont penchés hier, lors d’un colloque organisé à Alger, sur la question de la violence en milieu scolaire. La recrudescence des actes de violence qui touchent toutes les personnes fréquentant le milieu scolaire inquiète les spécialistes qui évoquent la nécessité d’études pour expliquer le phénomène et le juguler. Les intervenants ont notamment mis en évidence les années de terrorisme qui n’ont pu qu’influer sur les différents acteurs de la société. Les chercheurs de l’université d’Alger évoquent aussi l’influence de la télévision, du cinéma et d’Internet sur les jeunes qui, selon eux, ont tendance à reproduire les actes de violence. Intervenant en marge de la rencontre, Boubekeur Henni, recteur de l’université d’Alger 2, a expliqué que cette violence est exercée même entre les membres d’une même famille. «Nous devons étudier ce phénomène et le prendre en charge dans sa globalité. Il est par ailleurs à noter qu’une discussion famille et société est nécessaire en vue d’orienter les enfants», a déclaré l’intervenant, notant en outre que l’école ne prend pas en charge correctement les relations avec les élèves : «Il ne s’agit pas seulement d’enseigner aux élèves des matières telles que l’éducation civique ou religieuse », expliquera le recteur de l’université Alger 2. Ce dernier annoncera par ailleurs que des études sont sur le point d’être lancées en collaboration avec le ministère de l’Education nationale et concerneront notamment les thèmes de la déperdition, de la violence et du suicide en milieu scolaire. Pour sa part, Mme Remki, directrice au niveau du ministère de l’Education nationale, a expliqué que si la violence existe au niveau de tous les paliers de l’enseignement et entache notamment les relations entre les enseignants et les élèves ainsi qu’entre les élèves, le cycle moyen connaît le plus grand nombre de cas de violence. Il s’agit ainsi de 30 000 cas de violence enregistrés au niveau de ce cycle. Cette situation peut s’expliquer, selon l’intervenante, par la phase que connaissent les jeunes en cette période et qui concerne les troubles liés à la puberté et à l’adolescence. La rencontre qui a réuni les experts en sociologie notamment a été organisée à l’initiative du Laboratoire du changement social du département de sociologie de la Faculté des sciences humaines et sociales et l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain de Tunis. F.-Z. B. Source de cet article : http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/12/18/article.php?sid=127451&cid=2



18/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 414 autres membres