Bonjour de Sougueur -

Quand le "e" se prononce [a]?

j'ai du mal à expliquer pourquoi le "e" du mot "femme" prononce [a], mais dans le mot "cette" il prononce plutot le [ε]. pourtant il s'agit, dans ces deux cas, d'une syllabe fermée. Pouvez-vous m'aider à trouver qlq explications svp? Merci !

 

Réponse1:

d'aucuns vous diront que c'est ce qui fait le charme du français : le son [am] est transcrit emm dans femme et dans tous les adverbes dérivés des adjectifs se terminant par ent : patiemment, sciemment, etc. Et n'oublions pas femmelette et sage-femme. Donc les règles classiques de prononciation (graphème e prononcé ouvert dans une syllabe fermée) ne s'appliquent pas ici. Pourquoi ? Il faudrait un historien de la langue.

L'orthographe française nous offre beaucoup de fantaisies de ce genre : le c de seconde prononcé [g], le participe passé de avoir (eu), prononcé [y], etc.

J'ai tenté d'en dresser une liste (non exhaustive) ici :

http://www.lefrancaisenvrac.info/anomaliesdeprono

 

réponse2:


Ta question est assez simple a expliquer: seulement les doubles consonnes "mm" ou "nn" peuvent changer la prononciation de la voyelle "e" en "a"
enn - solennel(solanel) , ennoblir (anoblir) mais, comme exception ennemi (enemi)
emm - femme(fam) . emmenager(amenaje)
Les autres doubles consonnes ne transforment pas la prononciation de la voyelle "e" en "a"
Réponse 3.
Pardon mais anoblir et ennoblir existent tous les deux, le premier avec [a] et le deuxième avec la nasale de ennui , tout comme aménager ([a]) et emménager (nasale). Et dans chaque cas, les significations sont différentes. Vous avez par contre raison pour solennel.
J'ajouterais que ce sont plutôt les familles de couenne et de solennel qui constituent l'exception à la règle de prononciation du enn. Dans tous les autres cas, il se prononce avec un e ouvert ou fermé si la voyelle de la syllabe suivante est prononcée je suppose, mais je n'ai pas cherché à creuser.

Et, au moins pour le langage courant, les exceptions à la prononciation du emm sont bien femme (et dérivés) et les adverbes de manière finissant par emment.

Les familles de poêle et moelle génèrent également ce son [a] (en association avec le digamma [w]).


10/08/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 418 autres membres